AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 -- fire meets gasoline

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

here since : 03/02/2018
dreams : 1145
dollars : 252

pseudo : flashdelirium. (agathe).
face, © : lucky blue smith (little liars).


❀ NEVER BE ALONE
side to side:
ready for it: open (2/3) prim,gareth,..

MessageSujet: -- fire meets gasoline   Ven 1 Juin - 11:41


sid(ney) rhodes
" citation "
------✩------

nom complet - Le blondinet porte le nom de Rhodes, patronyme qui ne vous est certainement pas inconnu car il est écrit en gros sur certains panneaux publicitaires de la ville. De plus, la famille est installée depuis des générations à Santa Barbara mais c'est véritablement le père de Sid, Bartholomew, qui a fait décoller les ventes du vin Santa Barbara. Vous l'aurez donc compris, le fils de Bart se prénomme Sidney, prénom hérité de son grand-père paternel. Il a aussi comme deuxième prénom Archibald mais il préfère que cela ne se sache pas. surnoms - Ses amis l'appellent souvent par son diminutif, Sid ou le surnomment le blond. Dans le surf, on lui a donné le nom de flash tant il est agile et rapide sur les vagues. lieu de naissance et âge - Le blond au regard azur a fêté son dix-septième anniversaire le 18 mai dernier. Comme nombreux de ses aïeuls, Sid a vu le jour à Santa Barbara dans une clinique privée. nationalité et origines - Du côté paternel, il a des origines américaines mais du côté maternel, il a aussi du sang suédois. Cependant, il n'a que la nationalité américaine pour le moment. à santa barbara depuis - Toujours. La famille Rhodes est installée depuis des générations à Santa Barbara et Sid n'a jamais quitté la ville californienne, si ce n'est lors de voyages. occupation - Sidney est lycéen en dernière année au Wave Private High School. situation familialle - Les Rhodes, ils jouent à la petite famille parfaite, celle qui habite une grande maison avec jardin où leurs parfaites progénitures peuvent s'amuser et organiser des soirées et où le chien de la famille peut courir après sa balle. Sidney, c'est l'aîné d'une fratrie de deux enfants. Il a une petite soeur, Cherryl qu'il affectionne beaucoup. Quant à leurs parents, leur mariage est un véritable désastre mais ils essaient tant bien que mal de sauver les apparences. Le chef de famille n'est pas souvent présent, plus occupé à vendre ses vins aux quatre coins du monde qu'autre chose. Quant il est là, ce n'est que disputes et il n'a de cesse de laisser des marques bleuâtres sur la peau de porcelaine de sa femme. Elle a bien pensé à le quitter mais ne travaille pas et se sent prise au piège et dépendante de lui. situation financière - Le clan Rhodes n'a jamais manqué de rien et leurs enfants non plus. On peut dire que le petit dernier est né avec une petite cuillère en argent dans la bouche et il ne s'en cache pas vraiment. statut civique - En couple depuis près d'un an avec Primrose qu'il a rencontré au lycée. Il croyait que c'était la femme de sa vie, la fille parfaite mais Sidney n'a jamais ressenti plus que de l'amitié à son égard. Alors, Sid essaie de faire bonne figure mais en réalité, rien ne va plus. Durant l'été, il a même succombé au charme d'un beau brun prénommé Angus. Le hic, c'est que celui-ci s'est révélé être son professeur de langue. orientation sexuelle - Il y a encore peu de temps, il aurait juré n'aimer que les jolies courbes féminines mais depuis qu'il l'a rencontré, lui, rien n'est plus pareil. Sid se mentait au sujet de sa sexualité et même si c'est dur pour lui de l'avouer, il est homosexuel. traits de caractères - Sous ses airs de fils à papa hautain, sûr de lui et arrogant se cache un Sidney beaucoup plus sensible qu'il n'y paraît. Sid il a beau se comporter comme un connard avec les gens qui ne viennent pas du même milieu social que lui, c'est plus pour cacher son mal-être. Le blond il doute, il a peur, notamment de son père, de ce qu'il pourrait faire à sa mère et à sa soeur. Il est d'ailleurs très protecteur avec les personnes qu'il aime. Sid il sourit mais ce n'est qu'une façade. Au bahut, c'est le mec populaire et charismatique, celui qu'on respecte parce qu'il est roi du lycée et capitaine de l'équipe de football, celui qui peut se permettre de remettre les autres à leur place parce qu'il est au sommet et qu'ils ne sont rien. Mais quand il rentre chez lui, le masque tombe, il redevient ce petit garçon à la merci d'un géniteur violent. Sidney est brisé de l'intérieur mais il essaie de ne pas le montrer. Il est aussi devenu assez méfiant au fil des années, tentant d'éviter les personnes qui pourraient le blesser. Dans l'intimité, Sid est quelqu'un qui dit très peu ce qu'il ressent et il est très dur pour lui de dire "je t'aime". S'il est peu expansif, le blondinet est très tactile. Il a besoin de contact, de ce truc physique, charnel qui ne s'explique pas. Sid est aussi du genre émotionnellement instable, il peut rapidement passer d'un accès de colère et se montrer violent à un état beaucoup plus calme. avatar - Lucky Blue Smith. groupe - Golden Crown.
si tu étais un élément ? - Le feu, sans hésiter. Instable, qui avale tout sur son passage. une plante ? - écrire ici. une saison ? - L'été, le soleil venant lécher ma peau, les doigts de pieds en éventail sur la plage de Santa Barbara. un mot ? - écrire ici. un instrument de musique ? - écrire ici. une friandise ? - écrire ici. une émotion ? - écrire ici. un des cinq sens ? - écrire ici. un hashtag ? - écrire ici.

— don't tell anyone, or you'll be just another regret.
(ONE) Sidney déteste son père et cet ascendant qu'il a sur la famille. Il a même rêvé de le tuer mais ils y perdraient bien trop. L'empire Rhodes, leur réputation, leur fortune. C'est un homme pour lequel il n'éprouve que du mépris. Il passe ses nerfs sur sa femme, est manipulateur, imbus de sa personne et Sid fait tout pour ne pas lui ressembler. (TWO) L'aîné de la famille Rhodes fume et se drogue occasionnellement en soirée depuis le début de son adolescence. Il avait même parfois acheté lui-même la came pour ces fêtes. Son père est au courant puisqu'il est plusieurs fois venu le sortir de garde-à-vue, glissant un petit billet aux flics pour qu'il le libère et que ces incidents ne s'ébruitent pas. Ça se finissait souvent par une marque rouge sur la joue blanchâtre du blondinet, des larmes ruisselant sur son visage de porcelaine, recroquevillé sur son lit. (THREE) Sid a bien pensé mettre fin à ses jours. Il ne voyait plus que ça, il ne voyait que des impasses et plus aucune issue pour s'en sortir. Il s'était enfoncé dans ses mensonges et ne savait plus comment surmonter la situation. Il était à bout. Il en avait marre d'enfiler ce costume et de jouer la comédie à longueur de journée, cela le fatiguait. Il n'était même plus sûr de qui il était vraiment. Il avait terriblement peur de dire la vérité à Prim, de ce que tout cela engendrerai. Il n'en pouvait plus de lui mentir. Alors, il se procura une arme auprès d'un de ces voyous et décida d'en finir. Il attendit qu'il n'y ai personne dans la luxueuse villa et s'enferma dans sa chambre. Il mit le canon du revolver dans sa bouche, l'index sur la détente. La sensation du métal du pistolet contre ses lèvres le fit frissonner. Il s'apprêtait à tirer quand il pensa à sa mère, à Cherryl et à l'égoïste qu'il serait s'il en finissait ce jour-là. Leur peine serait inconsolable et plus personne ne serait là pour veiller sur elles. Il laissa le flingue tomber lourdement au sol et s'effondra, la tête entre les genoux. (FOUR) Sidney aime beaucoup les animaux et petit, il rêvait de devenir vétérinaire. Maintenant, il s'est fait à l'idée que ses résultats scolaires n'étaient pas à la hauteur et que son paternel avait d'autres projets pour lui : reprendre l'entreprise familiale. Cependant, c'est lui qui a supplié ses parents d'adopter Snoopy, un croisé border collie hyperactif mais super câlin. Il adore ce chien et peut le promener pendant des heures sans voir le temps passer. (FIVE) Sid avait enfoui cette par de lui qui était attiré par les personnes du même sexe pendant des années, sachant très bien que son père à l'esprit étriqué ne l'accepterait pas. Il s'imaginait même déjà renié de la famille. Du coup, des années durant, Sidney s'était efforcé de faire défiler les filles dans sa vie, toutes plus jolies et plus intelligentes les unes que les autres. Quand vint le tour de Primrose, Bartholomew Rhodes ne cacha pas qu'il se voyait déjà être le gendre de la demoiselle. En effet, fille de bonne famille, ravissante, bien éduquée et bonne élève, elle avait tout pour plaire au tyran Rhodes. (SIX) Sidney est claustrophobe, il ne supporte pas les endroits trop petits, il a l'impression d'étouffer. Du coup, la plupart du temps, il évite par exemple les ascenseurs ou même les transports en commun. (SEPT) Sid adore surfer, se confronter à l'immense océan et se sentir minuscule dans cette étendue d'eau. Il pratique ce sport avec quatre amis et dans le milieu, on les appelle le club des cinq. Le blondinet a déjà participé à plusieurs compétitions et jusque-là, ça lui a plutôt réussi.

pseudo/prénom - flashdelirium./agathe. âge/localisation - un quart de siècle  really ? j'suis vieille, l'hexagone. avis sur le forum - j'vais pas être objective  mdr.. où l'avez-vous connu - par le projet bazzart d'arno  two hearts.. autre -  I love you  I love you  I love you.


Dernière édition par Sid Rhodes le Dim 3 Juin - 12:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

here since : 03/02/2018
dreams : 1145
dollars : 252

pseudo : flashdelirium. (agathe).
face, © : lucky blue smith (little liars).


❀ NEVER BE ALONE
side to side:
ready for it: open (2/3) prim,gareth,..

MessageSujet: Re: -- fire meets gasoline   Ven 1 Juin - 14:07

Aller viens on s'aime, on s'en fout
De leurs mots de la bienséance
Viens on s'aime, on s'en fout
De leurs idées, de ce qu'ils pensent

La chaleur était étouffante en cette fin de journée à Santa Barbara. Le mois d'août avait été particulièrement chaud et ce soir-là n'avait pas fait pas exception. Le soleil se couchait, baignant la bourgade californienne dans des couleurs rougeoyantes. Tu étais habillé d'un bermuda bleu et d'une chemise en lin blanche, les seuls vêtements que tu supportais de porter en ce moment-là. Tu te rendais au pub The Wicked Shamrock. Tu poussais les portes, quelques piliers de bar étaient déjà bien alcoolisé alors que d'autres commençaient leur premier verre en discutant de tout et de rien. Le patron de l'établissement t'avais regardé de haut en bas avant de te demander ta carte d'identité. Tu ne t'étais démonte pas et lui avais présenté la fausse carte qu'un latino du Santa Barbara School t'avait faite et que tu avais coutume d'utiliser. L'homme avait l'air suspicieux mais accepta de te servir une bière alors que tu t'asseyais au comptoir. Tu buvais une gorgée de ta blonde et c'est alors que le beau brun rentra et se dirigea droit dans ta direction. Tu manquas de t'étouffer avec ton demi quand il te sourit et te demanda : « Je peux ? » en désignant le tabouret à côté du tien. Tu essayais de reprendre tes esprits et répondis : « Bien sûr ! » en lui rendant son sourire. Il avait appelé le barman, avait demandé la même chose que toi. Il avait brisé la glace puis t'avait offert un verre, puis deux, puis tu ne saurais trop dire combien. Vous aviez discuté et beaucoup ri. Toi tu avais lutté contre tes sentiments, ton maudit cerveau prenant le pas sur ton coeur qui n'avait eu de cesse de s'emballer ce soir-là. Puis, sans crier gare, ses lèvres étaient venues se poser sur les tiennes. Tu aurais dû protester, lui dire que tu étais en couple et que tu ne pouvais pas mais tu avais laissé tomber tes principes depuis bien longtemps. Tu ne voyais plus que lui alors que ton palpitant battait toujours plus vite dans ta poitrine. Quand il a passé sa main derrière ta nuque pour t'embrasser un peu plus langoureusement, tu ne répondais plus de rien. Il t'as traîné jusqu'aux toilettes où vos mains se sont faites un peu plus baladeuses, découvrant le corps de l'autre. Jamais personne ne t'avais fait un tel effet. Tes joues étaient en feu tant tu rougissais et vous vous êtes envoyés en l'air dans les chiottes miteuses de ce bar. Y avait plus romantique mais tu avais eu envie de lui, là, tout de suite. Tu n'avais pas réfléchi. Il a déposé un baiser sur ta bouche avant de quitter l'endroit. Toi tu étais resté là un moment, cherchant à comprendre ce qu'il venait de se passer. Quand tu retournais au bar, le bellâtre avait disparu. Sous ton verre, il avait glissé un bout de papier sur lequel était griffonné son prénom, Ronald, ainsi que son numéro de téléphone. Tu ne l'as jamais rappelé, trop honteux d'avoir éprouvé ce genre de sentiments pour un autre homme. Trop honteux d'avoir trompé Primrose aussi. Tu croyais que ce mec ne serait qu'une parenthèse de ma vie, qu'un instant d'égarement mais tu l'as retrouvé au lycée. En fait, c'est ton professeur de langue. T'as couché avec mon professeur. T'as bien essayé de faire taire tes sentiments à son égard mais plus tu t'acharnais et plus tu l'aimais.  


Say I shouldn't be here but I can't give up his touch
It is him I love
It is him
Don't you try and tell me that God doesn't care for us
It is him I love

Driiiiiing. La sonnerie retentit et annonce la délivrance tes camarades qui s’empressent de ranger leurs affaires et de se diriger vers la sortie. Toi tu traînes, et mets tes livres dans ton sac avec lenteur. Primrose t’interroge du regard, tu lui fais signe de ne pas d’attendre. Tu ne vois que lui derrière son grand bureau et sa montagne de copies. Tu ne vois que lui et son sourire malicieux, dissimulé derrière une barbe de trois jours faussement négligé. Ton poul accélère au fur et à mesure que tu te rapproches de l’estrade sur laquelle il est juché mais tu l’ignores. Tu ne lui as pas reparlé depuis cette fameuse nuit. Enfin si, mais ce ne fut que des échanges banals, d’élève à professeur. À la rentrée, vous avez fait mine de vous rencontrer pour la première fois, comme tous les autres de ta classe. Mais tu ne veux pas être un élève partis tant d’autres. Tu veux être le seul, l’unique, l’élu. Ce que tu ressens te fait peur mais tu l’aimes, tu en es sûr. Tu lui fais maintenant face, ton sac à dos sur l’épaule et dit dans un français quasi sans accent : « Je crois qu’il faut qu’on parle professeur. » Tu t’es entraîné des jours à prononcer cette phrase, tu ne savais pas trop ce que tu espérai en faisant cela. L’enseignant plongea son regard dans le tien avant de répondre : « On a rien à se dire Sidney. Sauf si cela concerne mon cours. » Son ton était calme et il pesait ses mots. Le Brun rangea bouquins et devoirs dans son cartable et t’invita à quitter la salle de classe. « Très bien monsieur Thorne. » dis-tu en te retournant vers lui, un brin d’amertume dans la voix. Puis tu t’exécutai, le coeur lourd et rejoignis tes amis dans la cours du lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
-- fire meets gasoline
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lady Lyndis ( Fire Emblem 7 et SSBB )
» Bedford QL Fire Tender IBG
» Rhapsody on fire
» [MANGA] Breath of Fire IV
» Thanks God for Arcade Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
teenage dream never dies ✩ :: this is what you came for :: nobody like you :: do it right-
Sauter vers: