AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 why so dumb ? (aaron)

Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

here since : 16/06/2018
dreams : 148
dollars : 276

pseudo : gvlantis
face, © : bridget, @afanen


❀ NEVER BE ALONE
side to side:
ready for it: (4/4) tc (marella), beryl, aaron, ava (soon)

MessageSujet: why so dumb ? (aaron)   Jeu 28 Juin - 13:04


MAGGIE & AARON


l'agitation régnait dans les vestiaires des filles. les vacances d'été approchant à grands pas, chacune déballait avec entrain la liste d'activités qu'elles allaient pouvoir pratiquer. pour une fois, maggie ne prenait pas part à la conversation, peu intéressée par l'existence plus qu'ennuyeuse de ses camarades. elle se contentait de se changer en silence, lâchant parfois un sourire faux lorsque quelqu'un l'apostrophait. elle aurait pu, pourtant, leur parler de ses vacances dans la résidence secondaire des st john à capri, puis de son séjour à bali, décrochant ainsi des regards admiratifs et une ribambelle de compliments hypocrites. car bien évidemment, au lycée, tout était question d'hypocrisie. pour être appréciée, il fallait savoir manipuler. et ça, maggie l'avait tout simplement compris plus vite que les autres. oh les filles, vous savez pas quoi ? apparemment un mec du lycée a écrit un livre ! maggie étouffa un ricanement, elle était déjà au courant de cette histoire depuis bien longtemps, et avait même sa petite idée sur l'identité de l'auteur de ce livre à succès. elle n'avait rien révélé pour l'instant, attendant de voir si cela pouvait lui rapporter quelque chose. si ce garçon avait publié son roman anonymement, il devait bien y avoir une raison, bien que maggie ne la saisisse pas du tout. qui pourrait bien avoir envie de rester éternellement dans l'oubli ? pendant que les filles du vestiaires débattaient sur l'identité de ce mystérieux écrivain, maggie quitta le gymnase, levant les yeux au ciel. une vraie bande d'abruties.
les cours passèrent très lentement jusqu'à la pause de l'après midi. maggie traversait le couloir pour rejoindre la cour, quand quelqu'un attira son attention. elle fit signe à ses amis qu'elle en avait pour quelques minutes, avant de s'avancer vers les casiers. elle se planta devant lui, et il ne leva pas immédiatement les yeux, trop accaparé par ce qu'il écrivait. maggie se pencha légèrement. tiens, mais qui voilà ? john green en personne ! elle n'avait pas pris la peine de se présenter, le nom des st john était bien trop connu ici pour qu'elle ne se fatigue. maggie étira les lèvres, sourire tout plein d'une innocence feinte qui en disait long. il était vraiment cool ton livre. mensonge. elle n'avait pas lu son livre, à défaut de savoir seulement de quoi ça parlait, et encore. mais comment aurait-il pu le savoir ? maggie n'était pas certaine d'avoir aperçu ce type souvent, et elle avait du mal à mettre un nom sur ce visage qu'elle venait à peine de découvrir. devon ? cameron ? aaron ? peut être bien un des trois.     

@aaron devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

here since : 24/06/2018
dreams : 16
dollars : 28

pseudo : Miss Moony
face, © : Logan Lerman | vava de captain


MessageSujet: Re: why so dumb ? (aaron)   Mar 3 Juil - 20:40


Why so dumb ?
La journée de Aaron avait relativement bien commencé. Il avait réussi à éviter le cours de sport en prétextant des nausées et avait ainsi pu s’en aller écrire en salle d’étude pendant deux heures et demie. Il détestait le sport. Il devait bien être l’un des rares étudiants à fuir les matchs de foot comme la peste. Voir des mecs transpirants se taper sur la tête pour marquer un but non merci. Quoi qu’il en soit, il avait passé une agréable après-midi et se faisait une joie de se rendre à son cours de littérature, son préféré. Alors qu’il était en pleine inspiration, il avait réussi l’exploit d’écrire une bonne dizaine de pages en deux heures, la sonnerie retentit dans le couloir. L’agacement se lisait sur son visage. Non mais vraiment, le temps jouait constamment en sa défaveur. Avec un sourire triste, il s’avança timidement en dehors de la salle, prenant bien soin de baisser la tête en parcourant les allées très éclairées du lycée. Il n’aimait pas cet endroit. Il ne s’y était jamais senti à l’aise. Il ne se sentait pas à l’hauteur. Les autres étudiants aspiraient à de grandes-choses, tout le monde souhaitait suivre le même chemin que leurs parents. Aaron, au contraire, rêvait de vivre une petite vie tranquille et rangée dans une ville française, loin de l’euphorie américaine. Voilà ce qui semblait creuser un fossé infranchissable entre lui et les autres jeunes de son âge. Il détestait tout particulièrement ceux qui usaient de leurs noms de famille pour semer ou la terreur ou l’admiration des foules. Lui osait à peine prononcer le sien à voix haute. L’ascension fulgurante de son père dans le monde des affaires attisait la curiosité de bien des personnes. C’est marrant comme les gens vous trouvent soudainement beaucoup plus intéressant et digne de leur attention quand vous avez la chance de posséder une carte de crédit dorée. Il avait demandé bien des fois à son père de le laisser aller au lycée public de la ville où il aurait pu se fondre dans la masse mais le patriarche avait refusé, prétextant que l’éducation que l’on donnait à Wave Private High School était plus digne de confiance.

Comme pour détruire un peu plus les arguments de son père, la voix du président du lycée résonna dans les couloirs, informant les élèves de l’absence de plusieurs professeurs, dont celui de Aaron. Nouveau soupire. Il ne pouvait pas s’en aller, son oncle se faisait une joie de venir le chercher après les cours pour parler de son prochain roman. Il erra alors dans les couloirs, désormais sans but précis. Il s’approcha à pas timides des casiers et prépara les livres dont il aurait besoin le lendemain. Quand il ouvrit la petite porte, il sentit un bout de papier lui tomber sur les pieds. En se penchant pour le ramasser, il remarqua qu’il s’agissait-là de l’ébauche d’une lettre qu’il avait pour projet de déposer près de l’arbre planté en la mémoire de sa mère. Il sortit distraitement un stylo pour venir corriger une faute d’orthographe flagrante. Il tenait à écrire dans la langue maternelle de sa mère même s’il n’arrivait pas à comprendre les multiples règles de conjugaisons qui contrôlaient la langue de Molière. Alors qu’il vérifiait s’il n’en avait pas fait d’autres, il entendit une voix moqueuse s’élever près de lui. Il releva timidement la tête et découvrit avec horreur que cette voix appartenait à l’une de ces filles qui avaient le don de le mettre profondément mal à l’aise. Une de celles qui se déplaçaient en troupe et jugeaient les autres à tout va. Etrangement, elle n’était pas accompagnée de ses habituelles groupies ce qui n’empêcha pas Aaron de se mettre sur ses gardes. N’ayant pas entendu les mots qu’elle lui avait jeté à la figure en premier lieu, il attendit qu’elle réplique autre chose. Et cette réplique eut le don de l’effrayer un peu plus. Comment…. Comment pouvait-elle savoir pour le roman ? Il n’en avait parlé à personne… Il avait pris soin de prendre un pseudonyme inconnu d’à peu près tout le monde. Remus Black… Il avait choisi le nom qu’il prenait quand, petit, il s’inventait une vie avec ses amis de primaire. Il décida alors de ne pas se laisser faire et répondit d’une voix douce : Tu sais c’est très mal poli de parler à quelqu’un sans se présenter proprement. Je ne sais pas qui tu es, ainsi tu pourrais au moins avoir la politesse de me donner ton nom et ton prénom. Moi c’est Aaron.
En réalité, il connaissait le nom de la jeune fille. Difficile de ne pas connaitre le nom de St John. Ils étaient pourtant trop nombreux pour qu’Aaron connaisse leurs prénoms. Il était certain que c’était quelque chose de très… Prout-prout comme disait sa mère quand elle évoquait la classe mondaine. Dans tous les cas, reprit-il, je ne vois pas du tout de quoi tu parles. Je… Je n’ai jamais écrit de livre. En vérité, c’est tout juste si je sais écrire une phrase correcte alors deux cents cinquante pages… Il s’interrompit alors brutalement. Pourquoi avait-il donné un nombre de pages précis ? Il était grillé à présent, c’était certain ! Il se maudit d’être si nerveux. Pourquoi ne pouvait-il pas être comme cette fille ? Sûr de lui, débordant de confiance en soit ? Vraiment c’était injuste… Piégé, il tenta de faire la chose la plus lâche qui lui vint à l’esprit : fuir. Maintenant si tu le permets, j’aimerai m’en aller… J’ai cours de littérature.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
why so dumb ? (aaron)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blood Reaver d'Aaron Dembski-Bowden
» [Horus Heresy] Aurelian d'Aaron Dembski-Bowden
» Aurelian par Aaron Bembski Bowden (4/5)
» LA LEGENDE D'ELI MONPRESS (Tome 1) LE VOLEUR AUX ESPRITS de Rachel Aaron
» [Horus Heresy] Betrayer et Butcher's Nails de Aaron Dembski-Bowden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
teenage dream never dies ✩ :: young, wild and free :: wave private high school-
Sauter vers: